Search in:

10 stratégies gagnantes pour assurer la survie du couple

Pour le meilleur et pour le pire disait l’adage. Avez-vous parfois l’impression de vous sentir davantage dans le « pire » que dans le « meilleur »…? Que le meilleur est davantage associé au moment précédant l’arrivée des enfants ou l’arrivée du fameux diagnostic?

Oui, c’est une réalité, dans nos petites familles toutes spéciales, les sources de tensions sont souvent notre lot quotidien et teintent les unes sur les autres. Elles deviennent contagieuses… et ont un impact sur toute votre famille et encore plus sur votre couple.

Saviez-vous que l’inverse est aussi vrai? C’est-à-dire qu’une relation heureuse a également tendance à colorer positivement les interactions? Oui, certaines émotions positives ont elles aussi un pouvoir de contagion tout aussi étonnant et elles ont parfois le don de changer le temps lourd et orageux au beau temps.

Même si on note que les parents d’un enfant ayant un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) sont deux fois plus susceptibles de s’être séparés avant que l’enfant ait 8 ans (réf. Journal of Consulting and Clinical Psychology), il est possible de renverser la vapeur.

On fait quoi?

D’abord, je tiens à souligner que les moyens proposés sont aussi bon pour votre tendre moitié que pour tous les membres de la famille. Ces moyens, je ne les ai pas inventés, ils proviennent de l’ouvrage « Ces parents à bout de souffle » de Suzanne Lavigueur. Alors on commence?

Il y en a 3 :

  1. Multiplier les occasions d’admirer l’autre
  2. Avoir du plaisir ensemble
  3. Développer sa capacité d’écoute

 

Oui mais concrètement, comment l’appliquer?

  1. D’abord, en restant sensible aux qualités de l’autre. Bâtissez-vous un album photo mental qui réunit des images heureuses du conjoint. Ce sont de bons rappels positifs qui mettent en sourdine certaines frustrations du quotidien. Quelles sont ces qualités que vous appréciez particulièrement chez lui/elle? En est-il (elle) suffisamment conscient ?
  2. Préserver des moments de plaisir et d’intimité – Il suffit parfois de repenser à certains beaux moments des fréquentations pour comprendre que ces moments magiques de plaisir enracinent une vie de couple et font espérer une relation durable. Pensez-y, quels étaient ces moments? Quels sont les moments de plaisir aujourd’hui? Sont-ils toujours les mêmes? Comment pourriez-vous faire actuellement pour favoriser les occasions de plaisir avec l’être aimé?
  3. Écouter les émotions et le point de vue de l’autre – Suzanne Lavigueur propose d’ailleurs de développer les réflexes du voyageur qui part en vacances. S’ouvrir à la découverte de l’autre. Être à l’écoute de ses émotions, de ses points de vue.
  4. Choisir de collaborer surtout dans les moments d’inquiétude, de frustration ou de compétition.
  5. Reconnaître l’existence d’une menace réciproque – En d’autres mots, si vous êtes à l’écoute des peurs, des déceptions et frustrations de l’autre et que vous partagez les vôtres, c’est un bon point de départ qui rend possible le travail d’équipe.
  6. Se donner des moyens concrets pour communiquer ensemble hors crise – Évitons les réactions et les communications à chaud. Il peut être utile de planifier ou de créer une façon d’échanger.
  7. Se mettre dans la peau de l’autre – Probablement le moyen le plus puissant qui soit. On connaît bien notre partenaire après tout. Non? Mais faites tout de même cet exercice, sortez de votre tête et passez dans la sienne, quelques minutes suffisent.
  8. Maintenir une attitude centrée sur la résolution de problème – Évitez le blâme. Refusez de chercher un coupable.
  9. Assurez une cohérence dans l’intervention auprès de l’enfant – La fameuse cohérence parentale quoi! Faites équipe pardi! Un enfant avec ou sans TDAH résiste mal à la tentation de « diviser pour régner », le saviez-vous? Il faut donc travailler ensemble à trouver et à ajuster les meilleurs moyens.
  10. Surprendre l’autre à bien faire et le lui communiquer– Les études soulignent que l’impact d’un encouragement est proportionnel à la signification que revêt à nos yeux la personne qui l’exprime.

Alors n’attendez plus, « out » les fleurs et le chocolat, la plus belle preuve d’amour qui soit en cette période de Saint-Valentin n’est pas les cadeaux ou les dessous sexy, mais bien de faire équipe et d’être à l’écoute de l’autre. Soyez de véritables partenaires et vous verrez, le meilleur sera au cœur de votre vie.

Commentaires

comments