Search in:

5 trucs pour aider votre enfant à être moins difficile lors des repas

 

Il y a un phénomène rependu dans la plupart des familles : les enfants difficiles à l’heure des repas. Ne vous inquiétez pas si votre enfant n’aime pas tout ce que vous lui proposez à manger même si vous l’avez cuisiné pendant plusieurs minutes. Certains enfants sont plus difficiles que d’autres ou on plusieurs réticences pour goûter à un nouvel aliment ou encore à manger des légumes ou de la viande.

Ce que nous prenons parfois pour des caprices alimentaires, peut être un véritable défi pour certains enfants qui ont des défenses sensorielles à l’intérieur de la bouche. Il devient donc difficile pour eux de goûter certains aliments.

Voici 5 trucs pour vous aider à remédier à la situation

1-Voir la texture

En observant nos enfants qui refusent de manger un aliment, nous pouvons nous rendre compte que c’est parfois la texture qui peut représenter un défi pour eux. Si nous prenons l’exemple des légumes, nous pouvons proposer plusieurs textures pour que nos enfants puissent apprécier. Nous pourrions les proposer en crudités, en purée, grillées au four, en potage, cuit vapeur… Certains enfants préfèrent des morceaux alors que d’autres préfèreront une texture plus lisse. Même chose pour la viande. Pour certains, avoir du bœuf en steak qu’on doit mastiquer est moins intéressant qu’haché. Cela peut aussi s’appliquer à un poisson grillé ou en sauce… Quand un enfant aime moins un aliment, nous pouvons lui proposer sous une forme qui lui plaira davantage.

2- Faire choisir une recette et aller acheter les ingrédients

Les recettes sont facilement accessibles autant par les magazines, les livres de notre bibliothèque ou encore sur le web. Nous en trouvons même dans les rangées de nos épiceries favorites. Il pourrait être intéressant que nous prenions un peu de temps avec notre enfant pour les regarder. Il pourrait en choisir une qui lui plait et nous pourrions faire ensemble la liste des ingrédients à acheter pour faire cette recette.

3-Faire participer à la préparation

Un des meilleurs trucs est sans contredit d’inclure les enfants dans la préparation des repas et collations. Ils peuvent laver les ingrédients, couper à l’aide d’un couteau peu coupant le bout des haricots par exemple. Ils pourraient aussi mélanger des muffins, mesurer les ingrédients, casser les œufs, sortir ou ranger les ingrédients, laver la vaisselle, etc.

4-Persévérer

Il ne sert à rien d’abandonner au premier essaie non concluant lorsque votre enfant n’aime pas un aliment. Il faut faire goûter l’aliment au moins 15 fois avant que l’enfant enfants apprécie ou non cet aliment. Nous devons donc persévérer à resservir un aliment à plusieurs reprises et sous plusieurs formes.

5-Attention au camouflage

Je voulais apporter un bémol. Certains parents camouflent les aliments pour les faire consommer par leurs enfants. Quand votre enfant mange des légumes, par exemple, qui ont été passé au mélangeur pour ne pas qu’il les détecte, bien sûr qu’il les mange mais il en est inconscient. Alors pour moi, il est important que l’enfant soit conscient de ce qu’il mange pour vraiment déterminer si c’est un goût qu’il aime.

Il y a aussi des textures ou des aliments qui ne passeront jamais. Il faut parfois prendre une pause de quelques semaines pour réessayer un aliment qui avait été repoussé par notre enfant. On peut aussi essayer de proposer des aliments à notre enfant en lui présentant de façon ludique. Je sais qu’on nous a répété de ne pas jouer avec notre nourriture, MAIS POURQUOI PAS, UNE FOIS N’EST PAS COUTUME !!!!

 

Commentaires

comments