Search in:

Germaine, faut qu’on…

Courrier Sud | Dossier TDAH: une structure plus précise, mais plus laborieuse

Tout le monde connaît l’expression « Germaine » (gère, mène). Même si on attribue ce qualificatif de façon négative, sachez que c’est l’un des plus grands atouts et le meilleur allié d’une personne touchée par le TDAH. C’est ce qu’affirme Marie-Michèle Lemaire, directrice générale de la Clinique multidisciplinaire pour le TDA/H en Mauricie-Centre-du-Québec: «derrière chaque personne TDA/H, il y a une Germaine Faut qu’on, c’est-à-dire un parent, «un ami ou un conjoint qui gère et qui mène les projets et qui rappelle à l’individu TDA/H qu’il «faut qu’on» fasse ceci, cela, etc.». Et elle a bien raison!

Savoir bien s’entourer, c’est bien souvent la clé du succès. Faire appel à des spécialistes quand on est dépassé, c’est aussi un gage de succès.

Le Courrier Sud a d’ailleurs produit un beau dossier sur le TDAH :

Comprendre et vivre avec le TDA/H: un débat de société

Quand le diagnostic change la vie

Un problème de santé invisible pourtant bien présent

Consomme-t-on trop de Ritalin?

«C’était le jour et la nuit»

Qu’en pensez-vous? Êtes-vous aussi bien entouré ou êtes-vous cette fameuse Germaine Faut qu’on…?

Commentaires

comments