Search in:

Sexe, mythes et réalités: testez vos connaissances

1. Que peuvent avoir en commun la drogue et la sexualité ?
A. La recherche de plaisir
B. Un moyen de s’évader
C. La recherche de nouvelles sensations
D. Toutes ces réponses

2. L’alcool consommé en petite quantité a pour effet de :
A. Diminuer la gêne
B. Donner de l’énergie
C. Retarder l’éjaculation
D. Toutes ces réponses

3. Quel pourcentage de jeunes consommateurs d’alcool et ou de drogues n’utilise pas de condom?
A. 16 %
B. 36 %
C. 64 %
D. 74%

4. Le meilleur moyen de se protéger contre les ITSS est :
A. De se laver avec de l’eau et du savon après la relation sexuelle
B. Que les filles se donnent une douche vaginale après la relation sexuelle
C. Mettre un condom

5. Quels sont les effets de l’ecstasy lors d’une relation sexuelle?
A. Une érection plus dure et plus longue
B. Un orgasme plus intense
C. Une hausse du désir
D. Toutes ces réponses


Réponses et explications

Réponse question 1 : D

Réponse question 2 : A

On sait que l’alcool est un dépresseur et sa première étape consiste à ralentir le fonctionnement du cerveau. Donc il paralyse le jugement et diminue la gêne.

  • L’alcool retarde l’éjaculation seulement lorsque consommé en grande quantité et peut aussi empêcher l’érection chez l’homme.
  • Plus on consomme de grandes quantités d’alcool, plus on augmente les possibilités d’avoir un comportement sexuel à risque.

Réponse question 3 : D (Étude réalisée en 2001)

Deux raisons majeures :

  1. Effet diminue l’inhibition (bof, un condom!)
  2. La manipulation est souvent plus difficile.

Réponse question 4 : C

Certains mythes :

  • Douche vaginale
  • Bonne hygiène
  • Pilule contraceptive (protège contre la grossesse)
  • Relation anale

Réponse question 5 : Hausse du désir SENSUEL

À petite dose, l’ecstasy provoque la montée du désir d’être touché ainsi que le désir de se rapprocher de l’autre personne, d’être en communion.

Point de vue sexuel : Souvent l’ecstasy entraîne des problèmes d’érection chez les hommes et un manque de lubrification chez les femmes.

Commentaires

comments